Les stades en AFN : Maroc & Tunisie

Tour d'horizon des principaux stades de Tunisie et du Maroc durant l'époque coloniale.

Ligue de Tunisie

Stade Géo André (Tunis)

Capacité:
Inauguration: 
Clubs résidents: Club Africain / Espérance
Nom actuel: Stade Chedly Zouiten

Première véritable enceinte de la ville, le Stade Municipal de Tunis ouvre ses portes durant les années 20 dans le quartier du belvédère, quartier dont il prendra d'ailleurs le nom. Les gradins sont encore en bois.

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, on émet l'idée de rebaptiser le Stade Municipal du nom de Géo André décédé dans des combats près de Tunis en 1943. C'est déjà le stade des deux futurs grands du football tunisien, l'Espérance et Club Africain.

Rénové au début des années 2010 après de nombreuses années de fermeture, le Club Africain émettra un temps l'idée de le racheter et de l'agrandir. Sans suite.

Stade Smadja-Borg

Capacité: 5 000 places
Inauguration: 1927
Clubs résidents: UST, Italia
Nom actuel: El Menzah

En 1913, la forte communauté juive de Tunis se regroupe au sein d'une nouvelle association: l'Union Sportive Tunisienne. Dès 1927, le club se dote d'un stade-vélodrome qui prend le nom de son président Henri Smadja ainsi que celui de Carmel Borg, un Maltais qui avait fortune. Au sortir de la seconde guerre mondiale, le stade prend le nom de Young Perez, boxeur tunisien mort dans les camps de concentration.

Figurant parmi les meilleures équipes du pays, l'UST s’adjuge 3 championnats et 5 coupes durant les années 30. L'Italia rejoint l'UST au vélodrome de la ville et domine la fin des années 30 (4 titres de champion).

A partir de la fin des années 40, l'émigration d'une part grandissante des juifs de Tunisie affaiblie la position de l'UST qui disparaît petit à petit des hautes sphères du football tunisien.

En 1967, le Stade El Menzah remplace les derniers vestiges de Smadja-Borg.

Stade Marcel Cerdan (Bizerte)

Capacité:
Inauguration:
Clubs résidents: PFCB, CAB
Nom actuel: Stade Ahmed-Bsiri

Le Patrie Football Club Bizertin, club des militaires et des Français, s'installent dans ce nouveau stade ou il évolue en Division d'Honneur, sans jamais décrocher de titre. LE PFCB y est rejoint par la CAB au début des années 40.

Suite au décès du Marcel Cerdan en 1949, le stade prend le nom du boxeur algérien. Le CA Bizertin prend le dessus sur son rival français, remportant le titre en 1945 et 1946. Le CAB continuera d'y évoluer jusqu'à l'ouverture du Stade du 15 octobre en 1990.

Ligue du Maroc

Stade Philip

Capacité: 10 000 places
Inauguration: 1922
Clubs résidents: US Marocaine, Racing AC
Nom actuel: Stade Larbi Benbarek

L'enceinte est inaugurée le 23 septembre 1922. Situé en plein centre ville, tout proche de la Médina, il est également le premier véritable stade du Protectorat. L'US Marocaine en fait rapidement son jardin et y devient le club le plus titré du Maroc, voire d'Afrique du Nord. En tout, ce sont 16 championnats marocains et 5 titres de champion d'AFN que remportent le club qui fera éclore Just Fontaine et Larbi Benbarek.

Après avoir fait ses classes à Paris, Marcel Cerdan revient à Casablanca le 21 février 1938, pour la première fois boxer dans la ville où il avait grandit. 10 000 spectateurs assistent au Stade Philip à sa victoire contre Omar Kouidri pour le titre de Champion de France. Il y évoluera encore six fois, la dernière en 1949 pour son avant dernier combat avant son tragique accident.

A partir des années 40, le stade devient également celui du Wydad qui devient en 1948 le premier club musulman à remporter le championnat. Le club inscrira à  cinq reprises son nom au palmarès de la Ligue jusqu'en 1955.

Le stade sera ensuite reconstruit dans les années 90, mais laissé à l'abandon depuis, le Stade Philip s'est transformé en une friche indigne de son passé dont les tribunes tombent en ruine et égayés par les seules équipes juniors du Wydad.

Stade Marcel Cerdan
Capacité: 30 000 places
Inauguration:  1955
Clubs résidents: Wydad, Raja Casablanca
Nom actuel: Stade Mohammed V

C'est tout juste un an avant l'indépendance du Maroc que le Stade Marcel Cerdan est inauguré le 6 mars 1955 à l'occasion d'un 16e de finale de Coupe de France entre Nîmes et Nancy. Riche d'environ 30 000 places, c'est aussi le plus grand d'AFN. C'est d'ailleurs dans ce stade que se dispute la dernière finale de la Coupe d'Afrique du Nord cette même année 1955.

Les deux grand clubs de la ville, le Wydad et le Raja n'on pas quitté l'enceinte depuis son ouverture.

Le stade ne conservera le nom de Marcel Cerdan qu'à peine deux ans. Si tôt l'indépendance du Maroc actée, l'enceinte est rebaptisée Stade d'Honneur, puis Mohamed V. Après avoir été considérablement agrandi au début des années 80, le stade a aujourd'hui une capacité de 67 000 places.


Mentions honorables:

  • Stade Henri-Couderc (Jeunesse Olympique Sfaxienne)
  • Stade Ceccaldi (Sfax Railway Sport)
  • Stade Henri-Cachelou (Patriote de SOusse)
  • Stade Manceron (Stade Ferryvillois, SC Ferryville)
  • Vélodrome de Casablanca (-)
  • Stade Belvédère (FUS Rabat)

Autres Stades d’AFN:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.